La réalité du terrain

Les frais généraux sont mieux optimisés que les frais liés à l'hygiène:

  • 86% des entreprises (toutes entreprises confondues) ont mené une démarche de réduction de leurs frais généraux entre 2010 et 2015. (Source INSEE)
  • De 2010 à 2015, seulement 11% des IAA ont mené une démarche de réduction des frais liés à l'hygiène de leurs installations de production. (Indépendamment de leurs fournisseurs de produits chimiques)

Des paramètres CIP surdimensionnés:

Plus de 80% des CIP sont par sécurité et facilité surdimensionnés dans leurs paramètres de fonctionnement. (Concentration, Temps de circulation, Températures, consommations d'eau, Fréquences)

Des programmes inadaptés:

Plus de 50% des CIP utilisent des détergents, des concentrations et ou des temps de circulations qui ne sont pas ou plus adaptés aux besoins ou aux objectifs de l'entreprise.

Des programmes CIP empiriques:

Les CIP fonctionnant en produits de base (soude caustique et acide nitrique) ne bénéficient d'aucuns conseils de la part des fournisseurs. Dans ce cas, les programmes de nettoyage sont particulièrement empiriques et donc les économies possibles particulièrement importantes.


Une absence de compétences en interne:

Les industries alimentaires engagent très rarement des projets d'optimisations de leur CIP car ils ne bénéficient pas ou que très rarement de ressources internes disponibles. 

L'externalisation de l'optimisation des CIP est donc la meilleure solution pour être sûr que le paramétrage CIP est optimum.

 

 Conclusion:

L'expertise d'OptiCIP  permet à ses clients d'obtenir des installations CIP performantes avec un ratio efficacité / budget idéal .